Méli-mélo d'opinions, vraiment très géo-politiquement incorrectes, caricatures, cartes, photos et vidéos... You can to translate in English... Welcome!

dimanche 6 août 2017

Ho mon bateau, que tu es le plus beau des bateaux! Hé hoooo...


J'adore les paquebots, seul bémol, ce sont des ogres énergétiques!

Ces véritables villages flottants, tous services inclus, consomment en moyenne avec 4500 passagers plus équipages à leur bord, entre 250 et 300 tonnes de fuel lourd par 24h...

Et en plus, c'est un secteur touristique qui explose!

Nouveau née thermique!
Il est donc grand temps d'innover, en commençant par le nez des navires, jusqu'à présent, la plage avant était vide de tout, sauf de vent, il convient donc, de la rendre plus utile au reste du bâtiment.

Caréner est donc la solution, certes pour augmenter le coefficient de pénétration dans l'air, mais aussi en tapissant l'ensemble de cellules photovoltaïques pour produire de l'électricité, tout en récupérant la chaleur qu'elles émettent, amplifiée par des liquides caloporteurs, tout en isolant les parties par du bois pour éviter la dilatation des métaux.



L'électricité permettant de faire tourner des pompes a eau, et la chaleur de transformer l'eau en vapeur pour faire tourner des alternateur, afin de produire encore beaucoup plus d'électricité pour les moteurs, ainsi que de l'eau douce pour les passagers, voir même du sodium à revendre aux marchands de batteries...


Et comme il s'agit du nez du navire, qui pour le coup pourrait être baptisé "Cléopâtre", vu qu'il va changer la face du monde maritime, on y rajoute des entrées d'air, pour alimenter des statoeoliens positionnés en escalier sous le carénage, juste parce qu'il faut aussi produire de l'électricité la nuit aussi... Ensuite, c'est de la tuyauterie pour canaliser la vapeur, qui peut aussi être turbinée tout du long du d'un parcours allant jusqu'aux cheminées se trouvant sur le, ou les toits du bâtiment.


Rajoutons à cela, le procédé de chaleur réversible d'Helioclim afin d'avoir du froid pour les frigos et climatiseurs, ainsi que des volants d'inertie en béton de chanvre, pour le stockage électrique, et la boucle est bouclée, et même les ascenseurs peuvent être équipés de systèmes hydrauliques récupérateurs d'energie cinétique...


A tout ce dispositif, il convient d'adjoindre une dalle de chaleur dans la coque, pour pouvoir restituer les joules quand nécessaire, c'est à dire encore de nuit.


A noter, que le dernier étage et le toit du navire, peuvent eux aussi, accueillir semblables équipements, dès que le navire avance, pas de risque de manquer de vent...


Enfin, dernière idée,  faire des ponts piézoélectriques, là où il y a un maximum de monde, un maximum de temps, sans oublier les tubes d'algues d'algues bioluminescentes dans les coursives...

Yanko Design
Ho que tu es le plus beau des bateaux, ô mon bateau!

Bravant toutes les tempêtes, sifflant comme une alouette, je vole vers de fabuleux rivages, où je serais bientôt roi! J'entends des rythmes sauvages... Les algues dansent autour de moi, hop là!