Méli-mélo d'opinions, vraiment très géo-politiquement incorrectes, caricatures, cartes, photos et vidéos... You can to translate in English... Welcome!

lundi 10 juillet 2017

European Blue Oil Project...

Europa
Il y a des gens qui n'arrêtent pas de parler d'Europe, pour mieux la détruire à travers leurs choix politiques, en ouvrant grand ses frontières à une apocalypse migratoire et à quantité de produits fabriqués ailleurs...

Les mêmes, sans rire, parlent de sauver la planète tout en voulant démultiplier les échanges de poulets et de carottes, et quantités de choses qui pourraient être produites sur place!

Embouteillages et pollution
De facto, ils augmentent la demande en énergie nécessaire aux transports de ces milliards de tonnes de produits, la pollution, et l'engorgement des routes responsables de millions d'heures travaillées perdues, allant de pair, sans oublier les accidents.

85% du fret est routier, et représentait en 2014, un total de 1759 milliards de tonnes par kilomètre parcouru (si, vous lisez bien), à combien de millions de tonnes de diesel importé cela correspond, je ne sais pas, mais sûr qu'il y a autre chose à faire!

Autriche
Croatie
Réconcilier le nord et ses grandes forêts, avec la luminosité du sud, sûr, qu'Apollon et Odin se serrent la main pour pacser leurs deux panthéons!

Lucid energy
Le bois énergie pour alimenter les centrales à cogénération des villes, des tuyaux pour capter le CO2 sortant des cheminées, un gigantesque réseau européen de pipes, à l'intérieur desquelles le gaz est turbiné pour produire encore plus d'électricité...

Ce gaz, serait acheminé du nord vers le sud, jusqu'aux sites où il serait utilisé pour nourrir des algues produisant du pétrole bleu.

Marché de la 5G
Pour mutualiser son coût, un réseau 5G pourrait y être accolé, favorisant ainsi le télétravail, et réduisant d'autant les besoins en transports...

Pétrole bleu
En retour, c'est ce carburant qui voyagerait du sud vers le nord, dans d'autres pipes, afin d'alimenter toute l'Europe.

Un carburant au coût de production de 20 centimes le litre, plus la production d'électricité des pipes et de la cogénération avec chaleur, qui dit mieux?

Subventions électro-intensives!
Certainement pas les fous qui ont ouvert l'Europe à tous les mauvais vents, et qui veulent aujourd'hui démultiplier le nucléaire pour faire rouler de bien trop chers voitures subventionnées, avec du très polluant lithium, très couteux aussi à recycler, tout comme les déchets irradiés, et dont le coût exploserait avec la demande!

Allez, quelle famille politique va s'emparer du projet?