mardi 4 juillet 2017

Woofing, écovolontariat et voyages dits solidaires... Le monde alternatif des sectes d'extême gauche, très loin d'être sain et gratuit!

Tout le monde peut dans sa tête, avoir l'image de syndicats de gauche défilant les rues pour réclamer des augmentations de salaires, dénonçant à coups de mégaphones, l'esclavagisme patronal...

Et c'est vrai qu'au Medef, l'on apprécierait bien que la plèbe du suzerain Jupiter, qui a été élu par 25% des électeurs, grâce au relais et contributions des vénérables membres de cette institution, bosse gratis en retour! Sans se demander d'ailleurs, qui ensuite pourra acheter leur production de masse à prix socialement fracassés!

Enquêtes...
Mais ils sont très bêtes au Medef, ils n'ont pas compris que pour embaucher des gens sans les payer, il vaut beaucoup mieux être socialement alternatif, et faire du woofing dans une éco-ferme qui va ensuite revendre sa production bio sur le marché, où être bénévole chez Emmaüs, qui va revendre dans ses boutiques dites "solidaires", dans une concurrence totalement défiscalisée, face à ceux qui paient salaires, charges et taxes, tout en étant en plus subventionné par leurs impôts...

Au final, il s'agit bien de travail dissimulé, car non rémunéré, et d'une distorsion de concurrence face aux autres acteurs du marché!

Ce n'est pas une nouveauté, l'idée de ce monde solidaire soi-disant peuplé de rebelles, fut le fait des autorités de l'ex-Allemagne de l'Est pendant la période soviétique, formatant ainsi l'esprit des plus jeunes, au travail gratuit sans rébellion, par le biais de son système d'éducation.

En fait, c'était un pendant au scoutisme, bonne chose à la base, mais que l'on peut facilement détourner, du fait même de la jeunesse de des participants.

Ce que nous dit Wikipédia sur l'organisation et le but de la Jeunesse Libre Allemande:

La Jeunesse libre allemande, était le mouvement de jeunesse officiel des 14-25 ans de la République démocratique allemande (RDA). La Jeunesse libre allemande faisait partie de la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique et de l'Union internationale des étudiants.

La Freie Deutsche Jugend (FDJ), était l'organisation relais auprès des jeunes du Parti socialiste unifié d'Allemagne (SED), elle avait pour mission de diffuser le marxisme-léninisme au sein de la jeunesse, et de lui donner une « éducation socialiste ». Les objectifs que la Jeunesse libre allemande s'était fixée, étaient, l'approfondissement de l'amitié avec l'Union soviétique, et le soutien à tous les peuples du monde en lutte contre l'impérialisme. Ainsi, des brigades de la FDJ participèrent à la construction du gazoduc Droujba, et de la ligne de chemin de fer Baïkal Amour Magistral (BAM), en Union soviétique, où travaillèrent comme bénévoles humanitaires au Nicaragua, au Mozambique et en Angola.

À côté des objectifs idéologiques, l'organisation des loisirs et de la culture (l'équivalent de nos comités d'entreprises),gérait des clubs de jeunes, des auberges de jeunesse et organisait des voyages par l'intermédiaire de l'agence Jugendtourist, mais les voyages dans les pays occidentaux étaient généralement inaccessibles à la majorité des ses membres.

La Jeunesse libre allemande chapeauta également l'organisation de pionniers « Ernst Thälmann ».


Total bonheur...
Comprenez bien que le bénévolat est une chose très rentable, car médiatiquement propre et socialement bien sous tout rapport,  lorsqu'il s'agit de répandre son virus idéologique à travers le reste du monde...

D'ailleurs, dans les pas de l'Union soviétique, les spartakistes de l'(a) (dés)Union Européenne, l'ont très bien compris en mettant en place leur programme Erasmus (qu'est ce que j'aime pas ces noms en üs).

Donc, deux jeunes étudiants bretons, ont été cuisinés et refoulés des Etat-unis, pour travail dissimulé...

...T'es pas du tout payé de l'heure!
C'est sûr que les autorités américaines n'ont que ça à faire, que de s'occuper des étudiants qui vont en vacances à la ferme dans un ranch près de de Buffalo...

Sûr encore, qu'en apparence, le traitement est abusif, mais cela serait tellement bon pour nos petits cerveaux tyrannisés par moult infos contradictoires, que les journalistes creusent un peu les faits, par exemple, en regardant les réseaux sociaux de nos deux protagonistes,  pour savoir quel est leur degré d'affinité avec des associations d'extrême gauche, et si leur but réel n'était pas de faire de l'Agitprop ou autre chose?

Grande Mutti Spartakiste!
Alors les médias, si vous pouviez éviter de relayer la propaganda, qui consiste aussi  (consciemment ou pas) à faire de la désinformation en retournant des faits réels, tout en ignorant de réels faits passés, cela serait vraiment plus very good pour le niveau de compréhension de ceux qui ne sont rien, selon les critères de sélection du tout nouveau Jupiter, qui se pense l'héritier de la grande Mutti spartakiste...

Bon, ok, je suis un associable, parano, et égoïste, genre, néo-classico con qui pense que tout travail mérite salaire... Mais suivre le grand gourou de la secte subventionnée par mes impôts, qui me dit qu'il va m'ouvrir tous les chakras de mon bien être, à condition que je bosse gratos pour lui pour sauver le reste du monde... Ouais... Sûr qu'avec un joint, ça passerait mieux, sauf que j'aime pas l'odeur du "shit"...




Affiche d'agitprop par Vladimir Mayakovsky Titre: "Vous voulez ? Venez" "1. Vous voulez surmonter le froid ? 2. Vous voulez surmonter la faim ? 3. Vous voulez manger ? 4. Vous voulez boire ? Dépêchez vous de rejoindre les brigades de choc du travail exemplaire !"