samedi 1 juillet 2017

France: Dites NON à la SHOAH du LOUP!

Alerte disparition programmée!
Le Figaro demande tout à fait sérieusement à ses lecteurs si il faut tuer le Loup? Je traduis cela par éradiquer toute l'espèce...

Les loups et les ours d'Europe partagent le sort des espèces endémiques du continent, se pousser et par disparaître, pour mieux faire de la place aux autres espèces importées par les pasteurs du mondialisme!

Le mouton, domestiqué en Iran il y a 13000 ans, possède un fort instinct grégaire, trait de comportement fondamental de l'espèce, qui me fait énormément penser à l' homme, à travers ses religions et idéologies, le poussant à suivre docilement un chef de file, vers de nouveaux soi-disant pâturages, où sont censés couler à flots le lait et le miel...

Alors que tout le monde sait, que les pesticides qui servent à produire d'énormes quantités d'un maïs assoiffé d'eau, pour nourrir des vaches qui vont surproduire à coups de subventions, un lait mauvais pour la santé de l'homme adolescent et adulte, tuent les abeilles, sans lesquelles il n'y aurait pas l'indispensable pollinisation...

Et tout comme les vaches (qui elles sont d'ici), cet animal importé participe activement au réchauffement planétaire, à travers l'industrie de déforestation que représentent les pâturages, où les troupeaux broutent sans vergognes les jeunes pousses d'arbres qui auraient dû un jour être les représentants d'une grande forêt!

Plus de 1000 euros d'indemnités par bête...



N'oubliez pas que l'agroalimentaire est une industrie pleine de vices, qui investie ses bénéfices dans les laboratoires producteurs des futurs médicaments, qui vous maintiendront vivant, pour continuer d'acheter pendant longtemps, les aliments qui vous assassinent lentement ...

Il y a plus de cinquante ans, Tolkien dénonçait par l'intermédiaire de ses Ents, les dangers encourus par la forêt.

Aujourd'hui, c'est pire encore, celui qui cannibalise à notre environnement et au sien, devient victime, tandis que la vraie victime, si utile à l'harmonie de cet écosystème qui nous fait vivre, devient l'espèce à éradiquer...

Regardez bien ce que les hommes qui ont domestiqués le mouton, ont fait du croissant fertile, région verdoyante et nourricière, où des arbres attiraient les pluies...

Un désert!

Et aujourd'hui, ils sacrifient leurs moutons au dieu du désert, et le désert avance, et le baal se rassasie, du Futur qui lui est sacrifié depuis tant de temps!

Un jour, à l'instar de ce qui s'est déjà produit à Carthage, des hommes sacrifieront leurs propres enfants pour que la pluie tombe et remplisse d'eau potable les cuves de leur ville...

Et c'est ce que nous faisons à chaque fois que nous tuons un loup, là où il faut réduire élevages et pâturages, pour pouvoir à la place y planter de futurs grands arbres, qui attireront les pluies qui coulent dans nos ruisseaux pour devenir encore plus grand que les arbres, et s'étirer jusqu'à l'océan...

Des escargots, des grenouilles, des truites et des saumons sauvages, prendront la relèvent des vaches, dindes, cochons et moutons...

Las, la prise de conscience n'y est pas, c'est le mouton qui domine dans l'esprit du citoyen électeur... Réveillez-vous les gaulois, quand le désert sera là, il sera trop tard... Et Baal-Moloch aura définitivement gagné la partie!

Mais heureusement pour moi, je crois plus au Miracle des Loups, qu'aux ambitions des serviteurs du Baal...