Méli-mélo d'opinions géo-politiquement incorrectes, caricatures et vidéos, in french and english!

samedi 20 mai 2017

Grattes-culs qui veulent monter au ciel... Où comment les idéologues d'Hidalgo, vont massacrer un Paris qu'ils ont déjà fait poubelle!

Quoi de mieux que de hautes tours de béton pour brasser une mixité raciale et sociale?

Rien...

Surtout, ne vous laisser pas abuser par des vidéos promos trappes à bobos, logo des lubies d'Hidalgo... Jamais le plus grand nombre n'ira déjeuner au resto situé tout en haut!

HLM Le Corbusier
Les gaullistes devenus entrepreneurs du BTP dans les années soixante-dix, l'ont lamentablement prouvé. Les cités en béton, univers carcéral où l'on marie de force des populations aux cultures opposées, coincées entre gris béton et noir bitume sur fond d'architecture soviétique digne d'un Le Corbusier fasciste, sont une très mauvaise idée! Les fourmilières étant le foyer des deux pensées collectivistes, à ne surtout pas réitérer.

Pourtant, Hidalgo et son équipe de soi-disant écolos, veulent en remettre une couche pour finir d'assassiner un Paris qu'ils ont ruiné et surendetté, en moins de deux mandatures.

Paris, c'est 22000 habitants au km2... New-York, capitale mondiale de la finance, seulement 6000, et Berlin, saint siège de la papesse Merkel, 4000...

C'est cette densité urbaine, héritage d'une royauté centralisatrice par goût prononcé pour l'absolutisme, qui explique les déséquilibres de tant de services publics, tout en favorisant une spéculation foncière ruinant le pouvoir d'achat d'une grande des franciliens, tout en enrichissant les grands groupes propriétaires de M2 de bureaux et d'appartements, souvent banquiers et assureurs, qui sont aussi les préteurs, et qui aujourd'hui revendent en accordant des crédits, dont les durées peuvent s'étendre sur 40 ans!

Le beurre et l'argent du beurre...

Porte de Bagnolet
A cela s'ajoute les marchés publics, indispensables pour satisfaire les besoins de populations artificiellement concentrées. Superstructures dantesques financées par l'impôt des loueurs contribuables, qui n'ont d'autres choix que de venir s'agglutiner sur le principal bassin d'emplois du pays!

Paris, villes aux sombres lumières, où des roms de moins de dix-huit ans se cachent derrière des poubelles dégueulant leurs immondices, pour mieux vous dépouiller de votre portable en vous poussant dans le escaliers du métro... Une jeune japonaise ayant eu la mauvaise idée de venir passer ses vacances ici, en est morte en y fracassant son crâne.

Quotidien parisien
Mais cela fait partie de la planification idéologique d'un monde soi-disant ouvert à tous, tant désiré par le maire d'un palais qui n'a rien de fastueux, et dont le seul résultat est d'aliéner matériellement et psychologiquement la grande majorité de ceux qui y vivent.

Paris ville dortoir, n'est plus qu'un assommoir, où le haschich se combine à la consommation d'alcool tous les vendredi et samedi soir, afin d'oublier une misère que personne ne veut voir.

Après le passage de Xinthia!
Là où il n'y a déjà plus de place, les tours énergivores, vont se construire avec un sable pompé à proximité d'un littoral qui s'affaisse pour boucher les trous que créent cette activité, complété par les graviers des frayères où se reproduisaient des poissons aujourd'hui disparus, puis transformé dans des cimenteries qui crachent leur CO2, pour enfin être transporté par de gros camions diesels, qui couleront le béton autour d'armatures en acier, en consommant des quantités phénoménales d'eau douce... La chaleur montant avec les prix, ces passoirs énergétiques terminent leur logique en participant énergiquement au réchauffement climatique!

Âne Hidalgo
Voila sans rire, ce que propose la grande prêtresse du vivre ensemble, voulant interdire aux parisiens d'avoir une voiture pour cause de pollution...

Dans ce délire, similaire en proportion aux tours qu'elle veut faire construire, densifier encore davantage les lieux avec des bureaux et des appartements, ne lui pose aucun problème d'ordre moral, ou simplement de logique.

Rajoutant au discours démagogique le plus crasseux qui soit, sa malhonnêteté intellectuelle, elle prétend faire du social en détruisant à tout prix avec les deniers des parisiens, le beau pour faire du laid!

Sachant qu'au delà de cinq étages, les prix des M2 augmentent avec la hauteur, la solution eut été de mettre en place des trains pendulaires aux départs des grandes gares, pour connecter à plus de 200 km/h, les grandes villes encerclant le bassin francilien...

Un très grand Paris, redéployant le logement et l'activité sur les proches provinces, bouffée d'air indispensable à toute une région sclérosée par son manque de place, et étouffée économiquement par les prix de ses loyers, avec en prime des impôts, qui ne servent, sous couvert de politique sociale, qu'à alimenter la prime spéculative.

Au final, c'est toute la France qui paie pour assouvir les lubies pharaoniques de quelques égocentriques à l'ambition boulimique, pour construire à crédits un univers surpeuplé, mais sans âme, où prolifèrent les pires comportements humains!

Il va y avoir une législative sous peu, et malheureusement, aucun candidat du camp d'en face ne propose de solutions harmonieuses, pour casser cette politique que leur parti a amorcer il y a cinquante ans.

Animation 3D mapping
Là où l'art, la culture, les loisirs, ainsi que de nouvelles solutions technologiques innovantes, devraient faire vivre une capitale riche de ses touristes.

Rungis, 215 hectares... A survoler!
Rungis, devrait voir se construire des immeubles de bureaux enjambant son marché telles des tours eiffel, rapprochant ainsi les populations travaillant à la Défense mais vivant à l'Est. Le Marché National est à connecter directement à l'aéroport d'Orly par un tramway, qui traversant la Seine depuis la grande ceinture ferroviaire existante, relierait la gare TGV de Massy. Les deux aéroports étant reliés eux mêmes grâce à un maglev, survolant les autoroutes et le périphérique, sans avoir à empiéter un seul M2 de foncier.

De même que des péniches à la propulsion électrique tout du long de la Seine et de la Marne, pourraient faire office de grossistes, et achalander les professionnels, sans qu'ils aient à traverser tout Paris et ses banlieues pour s'approvisionner, ce qui réduirait considérablement le nombre de km parcourus.

Maglev, Shanghaï
La grande ceinture, employée aujourd'hui à faire rouler des trains de gravats et de fret dans sa partie nord, étant une boucle circulaire située en moyenne à 15 km de la capitale, permet de mettre en place le fameux "ring" pour beaucoup moins cher que le très coûteux et médiatique futur métro automatique.

Las, rien n'est dénoncé, ni proposé par ceux qui blablatent à longueur de carrières dans l'hémicycle... Ne résonnent que les klaxons et les marteaux piqueurs, triste concert d'une insalubre réalité, et fruit d'une classe politique entièrement dévolue à elle même...

Grande ceinture ferroviaire parisienne