Méli-mélo d'opinions, vraiment très géo-politiquement incorrectes, caricatures, cartes, photos et vidéos... You can to translate in English... Welcome!

mardi 2 mai 2017

France, présidentielle 2017... Le Pen qui drague les voix de Mélenchon, tout en spoliant les textes à Fillon, nous prend vraiment pour des cons!

Et Philippot, qui, tout plein de son rôle de danseuse, se félicite d'avoir piqué le texte d'un candidat poussiéreux aux idées des années cinquante, comparant sans doute sa Marine, à une bimbo de Gala heureuse d'imiter Dalida ...

C'est dire que le soi-disant abandon du retour au Franc est tout à fait "crédiable" (faire crédit au diable), mais pas du tout crédible...

C'est parolé, parolé, parolé, pour finir caramel, bonbon et chocolat!

Donc je reste toujours à la maison, et c'est l'ex-futur-mignon d'une Brigitte troquée contre une Angela, qui va gagner les élections!

Oui, j'ai envie d'être méchant, face à cette vraiment pas classe politique aux cerveaux ravagés par la médiocrité! Classe cancrelats à la fois peste et choléra...

Y'a même Berthe pour nous dire que NDA, c'est Laval, alors que son gigolo de candidat commère, aux morts, encore et encore, mais sans jamais vraiment rien dire aux vivants, surtout à ceux, qui les plus suspicieux, lui crient leur souci du fond de leur gorge de sans dents...

Faut dire que la blonde a été assez stupide pour elle même se tendre un retour de matraque télescopique, dans le fond. Rejetant la responsabilité du méfait publique sur une république pour laquelle elle manifeste son soutien et attachement par tous temps, tout en nommant une relique négationniste chef du clan...

En pleine campagne présidentielle, on peut difficilement avoir plan "com" plus pourri, et si c'est ça l'état stratège, ça fout foutrement les jetons, même au plus mal éclairé des esprits!

Du coup, y'a même le Tapie tout mité malgré la naphtaline, qui est sorti du placard pour qu'elle s'emmêle les pieds dedans, ...

Ben vous savez quoi? La gourdasse n'a même pas besoin des vilains du camp d'en face, pour s'étaler sur place, le nez dans le ruisseau des casseroles de ses propres maux de tête, qui la mènent à la défaite!

Ni la faute à Voltaire, ni la faute à Rousseau, à se voir trop beau, et à se proclamer sans-culotte tout en voulant toujours la porter, forcément que le discours finit par paraître suspect à une majorité de têtes...

Emportée par la Foule, se voyant tout en haut de l'affiche, mais finira roulée par la houle, sur une grève semblable à un champ de bataille en friche...

Allez, Goodbye Marine, trop de loups dans ta cabine!

Et si nous étions plus de 50% à rester à la maison...???