Méli-mélo d'opinions, vraiment très géo-politiquement incorrectes, caricatures, cartes, photos et vidéos... You can to translate in English... Welcome!

jeudi 8 juin 2017

NIKE son of QATAR! Grands vainqueurs du tournoi des affaires, des très ordinaires nations tortionnaires...

Figaro-ci, Figaro-là...
Vous lisez le Figaro?

Non!

Vous avez tort!

C'est super comme journal, avec au top de sa "UNE" le dernier décompte de ceux qui se font assassiner par le terrorisme, et sans complexes ni état d'âme, tout juste en dessous, les résultats des sports les plus divers et variés, avec même des sportifs qui sans honte, disent "Merci à Dieu"...

Pratique, vous pouvez téléphoner à votre bookmaker de Londres, et  parier sur le fait de retrouver vivant ou mort, les derniers disparus des attentats qui pullulent un peu partout en ce moment...

Pourquoi cette critique acerbe du Figaro vous demandez-vous?



En un, parce que je le lis, en deux parce qu'il est presque gratuit, mais le payant étant souvent le fruit d'esprits dotés d'une capacité d'analyse égale à celle d'un Kakapo (j'adore le nom), vous ne perdez rien à ne rien payer...

Et en trois, parce que ce fut un jour, l'un des grand journaux de ce qui était encore un grand pays... Séquence nostalgie!

Depuis, des journaleux deux point vraiment zéro, ont été embauché pour écrire des articles qui n'en sont pas, participant ainsi à l'écroulement du niveau de raisonnement des jeunes lecteurs, les plus anciens conservant leur esprit critique par connaissance du monde d'avant!

Et oui, en cette période médiatico-promotionnelle pour tous les fous du dieu du désert, il est bon d'avoir une âme et une identité, car ce sont-là deux armes primales qui peuvent vous sauver de la standardisation  imposée par le formatage prodigués par des cultes universalistes aux ambitions hégémoniques, et qui feront de vous, soit un client des temples dans la majorité des cas, soit un marchands de l'un de ces temples, ou soit l'un de ses sous produits dérivés, sous la forme d'un journaliste ou d'un syndicaliste vilipendant furieusement l'argent et le consumérisme, qu'ils désirent tellement tant à longueurs de temps...

Odin is back!
Ils n'en parlent pas sur le Figaro, mais je vous conseille fortement la série Américan Gods, peut être qu'entre deux dialogues déjantés et deux clichés surannés, vous allez comprendre que le média est l'arme suprême de la guerre pour sublimer des dieux qui n'ont pour peur que de tomber dans un éternel oubli...

Ben ouais, si vous avez tout, pourquoi prier? Perte d'un temps trop précieux pour une requête devenue totalement inutile...

Et si vous ne priez plus vos dieux, ils en meurent, Odin en est tout retourné, il veut d'ailleurs faire une glorieuse guerre pour ne pas mourir, sauf que ce Ragnarok, n'a pour seul but que d'entrainer toutes les autres déités dans cette divine tuerie...

Odin, dieu de la ruse, se travestissant chaque année en Père Noël, a déjà d'immenses légions pour célébrer son nom, le piège n'est tendu que pour les autres dieux, qui tous vont s'annihiler dans un glorieux génocide, et à la fin, il n'en restera qu'un, Odin, le dieu malin... Dieu conquérant du futur, par la grâce de ses légions d'enfants se rependant sur les cinq continents!

Baal Moloch aussi...
L'inverse des baals, ogres, et autres croquemitaines qui tout simplement les mangent...

Donc, pour faire mourir un dieu, il faut l'ignorer, donc il faut que les hommes oublient la pratique de son culte... et si vous voulez vraiment faire mourir le terrorisme, il faut absolument ne plus permettre l'enseignement de son culte de la terreur...

Sauf que nos dirigeants font exactement l'inverse, tant ils servent ces dieux assassins qui n'ont nulle envie de mourir... Que c'est beau ce wahhabisme condamnant un Qatar terroriste pactisant avec l'Iran, après avoir tout juste acheté pour 110 milliards de dollars d'armement à l'Amérique de Trump...

Le Qatar, ce petit état exécrable et richissime devenant la cible soudaine de tous ses richissimes et exécrables voisins...

Décidément, vous ne m'enlèverait pas de l'idée qu'il y a anguille sous la Kaaba...

Pire encore, je crois que la Méduse est devenue technophile, le coup du miroir, ça ne fonctionne plus, tant elle se reflète sur des millions d'écrans pour nous maintenir en sages et obéissantes statues de pierres, toutes conditionnées à avaler des couleuvres devenues vessies numériques après le triomphe des lanternes du multicolore.

Ce qui fait que le frêle Qatar gagne même quand il perd, grâce à ses malicieuses fourches caudines, Al-Jazeera et ses complices fédérations sportives autorisant le voile dans le sport féminin, basket, et bientôt, beaucoup d'autres faiseuses de burkini... Le culte de la terreur continue d'être ainsi diffusé et financé, secondé par des firmes telle que Nike, pendant que nos politiciens nous jurent la main sur le cœur, faire tout pour que l'horreur s'arrête, tout en délivrant toutes les autorisations nécessaires, pour permettre au poison de se répandre sur notre part de planète...

Mais heureusement, en cet été 2017, il y a aussi Diana, amazone et fille de Zeus, elle va sauver le monde... Non pas dans les tranchées de 14-18, mais ici et maintenant, symbole d'une lutte qui fait que le film est interdit au Liban...

Rappelons aussi aux broutes pelouses, marcel ketchup mayonnaise, qui s'épilent avec du Roundup, que la jeune est jolie guerrière est amoureuse d'un homme dans le film, et qu'il ne faut donc pas la détourner de son véritable combat, surtout pour de mauvaises raisons purement libidineuses...

Ne pas non plus n'être que dupe des soudoyeuses bases manœuvres saoudiennes, considérez plutôt Wonder Woman comme le symbole par excellence de la lutte anti-burkini!

Et donc, boycottez toutes enseignes vendant des burkinis, dans le cas contraire, sachez que vous contribuez à financer le terrorisme de manière indirecte!

Mais au fait, qu'en dit le Figaro?

Hier, Olivier Delcroix titrait "Wonder Woman, l'étincelante Gal Gadot ne parvient pas à sauver le film", où il était reproché de mauvais effets spéciaux au film lors des scènes de combat...

Ce qui ne transpire absolument pas dans la bande annonce, et qui est démenti par son collègue Arthur Dubois, dans un autre édito qui tente de sauver les meubles par rapport au très partisan post de la veille!

Et oui, tout est politique, les Dieux, les religions, et la BD aussi!

Alors un conseil, surtout, ne lisez pas que le Figaro, et encore moins pour les nouveautés BD! Il a des goûts "maigrichiottes" le Olivier Delcroix, certainement un cousin, de la cousine, du demi-frère de la sœur, de la standardiste employée en alternance, de la rédaction...

Et Tant que le journal n'emploiera pas de vrais passionnés plutôt que des journaleux encartés chez grincheux, allez sur BD-FUGUE pour choisir vos nouveautés...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Write your opinion!