Méli-mélo d'opinions géo-politiquement incorrectes, caricatures et vidéos, in french and english!

mercredi 10 mai 2017

France, législatives 2017, politique énergétique... A la place du sang et des larmes, vous prendrez bien un deuxième sucre dans votre réservoir!

www.global-bioenergies.com/
Bonne nouvelle, et elles ne sont pas si nombreuses, Global Bioenergie se prépare à passer à la production industrielle d'isobutène!

L'isobutène, qu'est-ce que c'est que donc? Quatre tonnes de biomasse pour produire une tonne de carburant totalement miscible dans de l'essence...

Rentable avec un baril à 100$, sauf que ce n'est pas vrai!

Est-ce que le consommateur qui a une voiture essence, est en concurrence avec les autres consommateurs roulant aussi à l'essence, comme le sont les entreprises entre elles?


A lire!
Non! si le consommateur fait le choix d'un véhicule essence, l'Etat doit considérer que ce consommateur a les moyens de payer un carburant qui est cher, tout en proposant en parallèle, un biogaz carburant moins cher, en lieu et place du diesel.

Le fait que l'essence des véhicules soit produite à 100% en France, relocalise toute la chaine d'emplois tout en supprimant notre facture extérieur, ce qui se traduit par une création de richesses pour tout le pays.

click, déficit!
Il est donc impératif que l'essence, même plus cher, soit produite à 100% en France.

Car il faut bien comprendre que 80% des biens que nous consommons sont importés, ce qui occasionne un très fort déséquilibre des comptes de la Nation.

Les politiciens qui ont créé depuis 50 ans ces déséquilibres, en signant à tout va des accords de libre échange avec toute la planète, ne proposent rien d'autres que l'austérité pour moins importer.

Marine le Pen, elle, dans un discours tout aussi mensonger que les autres, proposent aussi l'austérité, mais à coup de 30% de dévaluation...

Alors que la solution est toute simple, la facture énergétique occupant le premier poste de notre déficit extérieur, supprimons donc les importations énergétiques!

Rajoutons-y du télétravail pour supprimer transports et M2 de bureaux, et aussi, fin de l'obsolescence programmée, avec des garanties longues durées sur les biens de consommations, les crédits ne pouvant plus dépasser les durées de garantie des produits achetés neufs...

Essence 100% verte!
Rappelons qu'en 2013, avec un baril à plus de 100$, cette dernière était de 76 milliards d'euros, alors que la France a une production annuelle de 213 millions de tonnes de déchets verts!

Alors certes, isobutène et biogaz coûtent plus chers à produire, ce n'est pas un problème en remplaçant les poids lourds par des péniches et des trains, qui consomment quatre fois moins à tonnage transporté égal.

Par ailleurs, moins nous achetons de pétrole et plus le baril est bas, ce qui fait progresser le Dollar en sens inverse, renforçant ainsi la compétitivité de l'Euro face à ce dernier!

Achetez?
Force est de constater que nous sommes dirigés par des criminels, car malgré les guerres, le terroriste, les plus de 100 milliards d'euros de dégâts annuels occasionnés par le diesel, la malbouffe industrielle avec 35% de pétrole dans son prix, plus le réchauffement planétaire, et bien, ils ne changent rien...

Avec en plus, six millions de chômeurs, cette question de l'énergie et des transports aurait dû être au centre de la campagne présidentielle, à la place de l'invective et de l'incompétence.

Mais la choses est totalement logique, tant, tous prônent assurément le changement, mais avec de très vieilles idées dans leur besace respective, et tous amis de la Russie, de l'Iran, du Qatar, de l'Arabie, et même du Venezuela chaviste...

Tosa bus, Genève.
Autre gabegie, la volonté affichée des constructeurs de diesel et de l'Etat, de vendre des véhicules électriques subventionnés aux particuliers, alors que ce marché est à développer en priorité pour les véhicules légers des entreprises, qui roulent en moyenne 150 km par jour travaillé, et qui constitue l'autre grosse part de consommation de diesel après les camions.

Marché qui financerait la recherche et développement des batteries, ainsi que la mise en place d'un réseau équipé de recharges flash partagées avec les transports en commun.

I be Lucid
Mise en place aussi des modes de production de l'électricité, verres et tuiles photovoltaïques, petite hydraulique, conduites d'eaux potables turbinées, centrales bois à cogénération, c'est à dire, démultiplication de l'activité.

Mais à tout ceci, les politiques préfèrent du sang et des larmes à mettre dans nos réservoirs, que cela soit Macron ou le Pen, c'est le choix passé que ceux qu'ils chassent du pouvoir ont fait pour nous, choix perpétué aussitôt, quelque soit le nouvel élu.

 Total, Engie, dont ils sont certainement actionnaires, sont tellement plus importants à leurs yeux, que les vies de leurs concitoyens, ainsi que celles de tous les millions qui fuient les guerres que partout le pétrole et le gaz allument, tout en finançant le terrorisme...

L'une est soi-disant nationaliste, anti-immigrationniste, et l'autre se dit humaniste et progressiste, aucun des deux n'a le moindre souci de l'environnement dans ses discours, à part pour faire des coups médiatiques.

L'une, comme l'autre, ne sont en fait que deux porteurs de chaos, aux ordres de rentiers qui préfèrent voir mourir des gens, plutôt que de tuer leur vieille économie issue du siècle passé...

Et fort malheureusement, il n'y a encore personne pour représenter ce type de politique aux législatives (bon, il faudrait qu'ils soient au moins une vingtaine d'élus pour faire un groupe parlementaire).

Quand est-ce que les professionnels de ces secteurs vont présenter leurs propres candidats en dehors de tout parti politique? Lobbying avoué et assumé, préférable aux laquais qui prétendent gouverner...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Write your opinion!