Méli-mélo d'opinions géo-politiquement incorrectes, caricatures et vidéos, in french and english!

jeudi 16 février 2017

Programme immobilier du FN, et contre-propositions de BD-BLOGEUR!

Deux choses pour commencer ce billet:

- 1, Marine le Pen ne comprend toujours rien à l'économie...

- 2, Et elle ne veut toujours pas comprendre non plus, qu'il est préférable de laisser gérer par le bas, plutôt que de vouloir tout contrôler par le haut!

Marine candidate!
Le problème du logement en France, c'est la cherté des loyers dû justement à la centralisation du pays, situation inverse de l'Allemagne grâce à ses landers, et qui affiche donc des loyers beaucoup plus doux.

Résultat, nous avons une surprime spéculative dans les grandes villes, alors que les provinces ont des milliers de logements vacants.

Ce qui génère une oblitération des revenus des ménages, et crée un manque à gagner certain pour le commerce, ce qui participe activement aux mauvais chiffres de l'emploi, tout en saturant les transports, ce qui induit une surconsommation de carburants importés, plus une sur-pollution coutant très cher à notre économie, plus la perte de temps, dont des milliers d'heures censées être travaillées, plus encore de la non consommation pour plannings trop chargés, plus des surcoûts de travaux publics aux proratas d'infrastructures jamais assez surdimensionnées!

On nage juste en pleine totale aberration économique et sociale!

Donc, fiscalité:

- Une taxe pour les acheteurs, payée également par les entreprises, donc pas une TVA, qui soit égale à la plus-value nette réalisée par le vendeur.

- Plus une deuxième sur les loyers mensuels, payée par les locataires, y compris pour les entreprises, qui soit égale à la marge nette mensuelle du loueur.

Même système pour les commissions des agences.

- Et une troisième, payée par les propriétaires, se substituant aux impôts locaux, qui soit de 1% du prix moyen du m2 au niveau local (quartier), si ce prix est de 2%, alors la taxe est de 2%, etc...

Mais calculée pour les résidences principales, sur le prix d'achat, et prix du marché pour tout le reste.

Ensuite on supprime tous les autres impôts sur l'immobilier et presque toute la spéculation avec...

Car il faut aussi supprimer les aides qui sont une prime spéculative, tout en ramenant progressivement sur 5 ans, la durée maximum d'endettement de 40 à 20 ans, avec interdiction du crédit pour acquérir un terrain nu, sauf pour le raccorder.

Enfin, pour avoir le droit d'acheter un bien immobilier, il faudra résider un minimum de six mois par an en France, l'habitat étant à réserver uniquement aux personnes physiques.

Du coup, le ministère du logement, doté d'un budget de 18,362 milliards d'euros en 2016, pour 15,422 milliards au financement des aides personnelles au logement, devient totalement inutile.

Ce sont donc les cadastres qui prennent la relève en toute indépendance des mairies, pour appliquer et percevoir les taxes, et donner les autorisations de travaux, de démolitions et de constructions, avec droit de véto des conseils municipaux pour ces trois derniers cas, et référendum locaux pour les projets d'importance.

Donc les 15 milliards, vont servir à financer des trains pendulaires partout en France, et des tramways dans les campagnes, sauvant ainsi une SNCF qui, elle, à 44 milliards de dettes (encore payées par le contribuable)!

A cela doit s'ajouter la couverture en 5G de tout le pays, et ce la plus vite possible, permettant à des quotas de télétravailleurs imposés aux grands et groupes, de s'installer à peu près où bon leur semble!

www.lesechos.fr/les-chiffres-fous-de-la-5g-qui-va-irriguer-tous-les-secteurs-de-leconomie

Plus, les emplois administratifs des ministères, ainsi que les sièges sociaux des entreprises publics, devront délocalisés dans les provinces, avec création des nouvelles zones de bureaux, marchandes et administratives, dans un périmètre de dix minutes de marche à pieds, de gares se trouvant dans des villes dont le prix moyen du m2, soit égale ou inférieur à la moyenne nationale!

Avec obligation d'intégrer le verre photovoltaïque pour les immeubles neufs, et solaire thermique pour les chauffages.

Plus un arc de développement prioritaire, partant de La Baule à Menton (toujours en fonction des prix des m2 locaux), en passant par Toulouse (avec extensions jusqu'à Biarritz et Perpignan, régions les plus ensoleillées de France, pouvant facilement mettre en place des transports fluviaux et maritimes pour le fret.

Ministère du mal-logement
Fin des mesures fiscales PINEL, permettant aux plus argentés d'acquérir des résidences secondaires avec les impôts de tous, et mise en place de subventions uniquement réservées aux particuliers, achetant une résidence principale nécessitant des travaux de rénovation, pour les biens participants à la richesse du patrimoine nationale, ainsi que pour les travaux visant à réduire la consommation énergétique des bâtiments, aérophotovoltaïque, solaire thermique, bois énergie, double-vitrages, et puits canadiens.

Mais, subventions dégressives aux prorata des revenus.

Fin de la loi ALUR, de la loi SRU, de l'APL, et des HLM, des prêts aidés, bref, fin de l'étatisme dans le domaine du logement!

Cesser aussi de construire plus haut que cinq étages (après c'est plus cher), et interdire le béton.

Et en plus, cela boosterait l'économie et l'emploi comme jamais, avec plus de mobilité et de loisirs, et donc plus de touristes, à partir d'aéroports régionaux devenant enfin rentables!

www.lechotouristique.com/article/il-y-a-trop-d-aeroports-en-france

Mais bon, la logique économique des conseillers bolchéviks de Marine le Pen, étant ce qu'elle est, pas sûr qu'ils comprennent que l'impôt sert aussi à juguler l'inflation, et que l'immobilier et la plus grosse source d'inflation qui soit(non pris en compte dans les calculs)...

www.explorimmo.com/marine-le-pen-son-programme-immobilier-si-elle-est-elue-en-2017

Le pire étant que leur programme va renchérir le prix de la pierre, enrichissant sous formes de crédits immobiliers et de travaux publics, les banquiers qu'ils conspuent, tout en paupérisant encore davantage, les plus humbles qu'ils prétendent défendre!

PS: Pour séduire un électorat non tenté par le vote FN, savoir que 80% des cadres veulent habiter dans des villes d'environ 20000 habitants...

www.lepoint.fr/80%-des-cadres-parisiens-veulent-fuir-paris-01-09-2016 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Write your opinion!