Méli-mélo d'opinions, vraiment très géo-politiquement incorrectes, cartes, graphismes, et vidéos... You can to translate in English... Welcome!

dimanche 12 février 2017

Pauvres philosophes aux esprits si miséreux, car tellement malhonnêtes!

www.lefigaro.fr/dominique-lecourt-la-transparence-mene-a-une-tyrannie-souriante

Dominique Lecourt, Wikipédia
"La transparence mène à la dictature"... Ben voyons, nouvelle tentative d'inversion de la morale de la part d'une classe dominante désespérée, qui sait que son temps est compté!

Alors c'est dit gentiment, et avec le sourire, pour ne pas susciter de réactions négatives légitimes, cela n'en reste pas moins le fait d'un esprit corrompu.

De qui exige t-on cette totale transparence?

Des hommes politiques, c'est à dire de ceux qui ont eux mêmes choisis d'embrasser la vie publique, avec pour certain, l'ambition d'accéder au pouvoir suprême.

Le fait que les français exigent la plus grande des moralité sur leurs comportements envers l'argent, et donc la plus grande des transparence, c'est comme demander à un élève de l'école de police d'avoir un casier judiciaire vierge, c'est juste normal, car logique!

Et qui est ce monsieur qui nous fait la morale du haut de son népotisme, neveu de Bernard Chenot, ministre de la Santé, puis de la Justice du général de Gaulle, membre du Conseil Constitutionnel et secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques, qui est beau-fils de Jean Kahn, proche collaborateur de François Mitterrand, responsable notamment des questions constitutionnelles à l'Élysée, et ancien président de l'Institut François Mitterrand.

Un apôtre écrivant ses bibles, un de plus qui aspire à devenir prophète, avec ses titres et ses honneurs républicains à n'en plus finir, ceux qu'il exhibe avec fierté devant la populace, car ce sont-là les attributs de son pouvoir sur les masses. Un prélat héritier du monde romain, qui à fait son latin à l'école, et qui est fier de maîtriser une langue dont presque plus personne, en dehors de la caste des soi-disant élites républicaines, ne veut plus entendre parler, mais dont tout le monde paie les coûts de scolarité...

Ce Monsieur se pavanant à l'année avec sa cohorte d'honneurs dans les Palais dorés de la République, ne nous livre pas une réflexion, il nous donne du châtiment, pour mieux nous vendre un fouet avec lequel nous sommes censés nous flageller, en courbant l'échine devant son hypothétique autorité .

Hier, j'ai lu le titre d'un post dans le Figaro, signé de la main de Natacha Polony, autre petite professeur la morale (encore), qui elle, se plaint des nouveaux maîtres en sweat-shirt. D'abord c'est pas pire que d'être en marcel sur les vidéos d'Europe1 (c'est encore plus moche pour une femme), mais surtout, eux, ils vivent avec leur temps, car ils ont appris à coder!

D'où leur logique prise de pouvoir...

Mais revenons au fossile ne voulant pas mourir, qui a généré, et qui essaye avec la plus grande des fourberies, de mélanger comportement étique exigé pour les dirigeants, et comportements sociaux du tout venant, cherchant ainsi à faire croire à ceux qui le lise, pour les culpabiliser comme chez monsieur le curé, qu'ils sont aussi pourris que les pourris qui les gouvernent, oubliant ainsi qu'il exhibe lui-même à longueur de temps, les attributs de son pouvoir, pendant que d'autres, socialement moins bien dotés, exhibent leurs têtes, voir leurs attributs sexuels (tant que c'est entre adultes consentants)...

Si le sexe, est ce qui circule le plus sur internet, ce n'est certainement pas sans raisons, et je ne crois pas que des comportements innés, soient le fruit d'une perversion, la perversion étant plutôt le fait d'un endoctrinement plurimillénaire, qui a décrété que ce sont là des comportement à considérer comme pervers...

Je dirais plutôt que ce sont la circoncision et l'excision qui sont le fait d'esprits pervers, et que ce sont ces mêmes esprits qui ont décrétés ce que devait être les règles morales en matière de comportements sexuels, et de là, emprisonner les femmes derrières des voiles, pour ne plus devenir que de sombres objets d'un désir tout à fait naturel.

Et sans aller jusqu'à l'orgie romaine, les Héllènes, aux moeurs beaucoup plus légères, ont quand même un apport non négligeable dans l'intelligence humaine, sans doute parce qu'ils avaient des esprits beaucoup plus libres...

D'ailleurs, pour ceux qui se réclament de la morale chrétienne, sachez qu'au moyen-âge, chez une femme bien comme il faut, seul l'ovale de la tête pouvait être visible, les cheveux devaient être dissimulés, et la dame devait porter des gants.

Sur ce sujet, si l'on se penchait sur la vie privé de M. Fillon, beaucoup de bons paroissiens pourraient être fort surpris par ses goûts non conventionnels... Ses penchants personnels n'étant d'ailleurs pas le problème, alors qu'en revanche, ses mensonges sont le révélateur de sa très grande perversité.

Et c'est bien pour cela qu'il faut une transparence totale pour les hommes politiques, pour démasquer les tricheurs, les gens ont le droit de savoir à qui ils ont affaire avant d'aller voter, sinon c'est la démocratie elle même qui est biaisée, et des libéraux finissent par voter pour des spartakistes, et des souverainistes finissent par élire des mondialistes...

Pour en finir avec notre dinosaure, il se plaint encore de la lourdeur d'un système administratif dont pourtant il est tout le symbole, c'est l'hôpital qui se moque de la charité, c'est l'imprimeur qui décrie toute cette paperasse inutile, oubliant dans un moment de grande sottise, que c'est lui qui l'imprime et la facture...

C'est là toute la différence entre l'intelligence et la bêtise, notre société gouvernée par les littéraires de l'immuable droit romain religieusement gravé dans le marbre pour l'éternité, ne peut produire que ce que cette fausse élite autoproclamée sait faire...

Des lois et des textes de lois! Des kilomètres de mots et de phrases comme enseignés dans leurs poussiéreuses universités, faisant suites à des joutes verbales interminables...

The fall of the roman Empire
Pendant ce temps-là, l'informaticien nouveau notable, imprime ses Bitcoins et autres transactions, grâce à des blockchain rendant totalement inutile les notaires et leurs clercs, et ce, en maitrisant un code qu'il écrit, transforme, et réécrit en permanence...

 C'est bien-là tout le problème de l'imprimeur, il a perdu le monopole de l'impression des billets de banque, il est la le gouffre entre nouveaux et anciens notables, et elle est aussi gigantesque que celle entre un grain de sable et l'infini!

Et notre "pétosaure", contraction de péteux et de dinosaure, à les foies! Il ne veut pas mourir, renoncer aux honneurs, à l'argent, et surtout au pouvoir que lui conférent les tables de la loi, faites d'argile, matière lourde à transporter et encombrante à stocker, face à l'extrême performance du monde magique (et donc certainement satanique) de l'immatériel, qui les rend totalement inutiles... Mais que va-t-il donc advenir de tous ces poids morts (où le mot morts, prend tout son sens) aussi inutiles et coûteux que des emplois fictifs?