Méli-mélo d'opinions géo-politiquement incorrectes, caricatures et vidéos, in french and english!

lundi 27 février 2017

Ma petite luzerne dans la prairie... Où comment faire bosser les coccinelles pour devenir pétro-rentier!

 www.lefigaro.fr//2017/02/27/une-petite-ferme-normande-devient-un-modele-dans-le-monde-entier

Louffa, le fruit éponge étonnant...
Houbi-Louffa!
La permaculture, vous connaissez? Moi je préfère dire "biomimétisme"... Copier la nature, associer des plantes pour repousser des insectes ravageurs, plutôt que d'utiliser des pesticides, alterner les cultures avec des plantes légumineuses pour restaurer l'azote des sols, sans avoir besoin d'y rajouter de l'engrais, bannir les variétés de plantes gourmandes en eau, tel le maïs, etc...

C'est très intéressant, parce cesser de polluer des eaux et stopper l'érosion des sols sont deux priorités majeurs pour la France, grande Nation agricole, depuis les gaulois qui ont dessinés nos terroirs actuels.

Et pendant ce temps-là, des politiciens en pleine campagne présidentielle, promettant encore et toujours la même, serrent les mains des fermiers déprimés, "au Salon de la pesticulture" qui brûle la terre, les hommes, et les abeilles...

A lire...
Maintenant, prendre les subventions pour s'endetter, travailler plus, et gagner moins en écroulant ses cours, tout en assassinant les populations à coup de produits chimiques, en polluant les rivières, tuant ainsi grenouilles, escargots et écrevisses, même si je ne crois pas en la sentence divine, il arrive toujours un moment où il faut payer pour ses crimes!

Exemple type de bêtise humaine, labourer les sols: www.consoglobe.com/pourquoi-ne-faut-il-pas-laisser-les-sols-nus

Plutôt que de dire "écologiste", parlons à la place "d'environnementaliste"! Parce que vous n'êtes pas obligé d'être zadiste pour être contre cette esclavagisme idiot qui transforme le vivant en objet, et qui très loin de l'objectif du capitalisme, qui lui est de capitaliser, détruit la richesse pour des profits courtermistes.

Alors bien-sûr, les rendements vont baisser de 20%, oui, et alors?

Combien nous coûtent des agriculteurs sous perfusion, leurs pollutions, et les conséquences sur notre santé?

http://bd-blogeur.blogspot.fr
exportations agricoles
Et puis, il faut prendre en compte notre commerce extérieur, sur un total de 60 milliards d'euros d'exportations (13,5% du total), mais avec un solde net de seulement 9 milliards, pour cause de 51 milliards d'importations par le secteur.

Et là encore il faut relativiser, les alcools à eux seuls représentants 13,3 milliards, avec ce détail très important, les vignobles n'importent pas 70% de nourriture animale, ceux qui font la plus grande valeur ajoutée, sont donc ceux qui importent le moins pour faire tourner leurs exploitations.

Ce qui fait que le net réel à l'export n'est pratiquement assuré que par les vignerons et les céréaliers!

Autrement dit, notre industrie agroalimentaire, ne sert à rien d'autre qu'à brûler de l'énergie importée (transports, machines des abattoirs, frigos, emballages, bâtiments agricoles, pesticides et engrais), tandis qu'un mode de production artisanale est suffisant pour nourrir la Nation, tout en créant des milliers d'emplois directs dans un pays où le chômage coûte plus de 100 milliards!

Peut être nos politiciens devaient-ils prendre en compte cette donne, plutôt que d'écouter les plans sur la comète, des "z"énarques de la république!

L'économie circulaire visant la production de biocarburants et de matériaux tout aussi bio, est la clé pour sauver notre environnement, et non pas agriculture.

Voici le lien d'un comparatif très intéressant sur les différents types de substrats utilisés pour la méthanisation:  http://www.domaix-energie.com/sustrats.html

Ou il est dit que le Ray-Grass anglais, avec un rendement de Biogaz L/kg de Matière organique de 840, j'en déduis que 1 tonne de Ray-Grass donne 840 litres de biogaz (c'est pas clair), puis la luzerne verte, 781L, le marc de raisin, 700L, déchets de boulangerie, 755L,  boue des stations d'épuration, 700L, déchets alimentaires, 600L, Lactosérum, 850, déchets de fromage, 915, etc...

http://bd-blogeur.blogspot.fr
Je roule au biogaz!
Disons que le rapport est de 1 tonne de déchets pour 300 L/kg de biogaz (mais c'est plus), avec 169 millions de tonnes de déchets annuels issus de l'agriculture et de la sylviculture, plus 44 Millions de tonnes produites par les ménages, nous avons largement de quoi satisfaire notre consommation actuelle de carburants, qui de 56 millions de tonnes équivalent pétrole par an (210/3=70).

Il en reste même pour faire l'isobutène de la Ferrari et le biodiesel du yacht qui mouille à St Trop!

L'on peut parcourir une distance équivalente avec 1L/kg de biogaz, qu'avec un litre de diesel taxé à 80%. Alors même si le biogaz coûte un euro le kilo à produire... Tout la chaine de valeurs étant relocalisée en France...

Donc, comment réduire la production agricole de 20%, tout en augmentant la méthanisation des déchets?

La solution s'appelle Luzerne!

Consomme peu d'eau, pas d'engrais, et pratiquement pas d'insecticides, plante hautement méthanogène pouvant se cultiver dans les régions les plus chaudes de France (on garde le Ray-Grass pour la Bretagne et la Normandie).

L'agriculteur est triplement gagnant, économies de temps, d'intrants, et d'investissements matériels pour une production au débouché non garanti, plus une création de valeur ajoutée sur son activité, et enfin, une hausse des cours dû à sa baisse de production.

Coût de l'Union européenne
Coût de l'Union européenne
Le consommateur paie plus cher son alimentation pour une réduction conséquente de ses impôts (PAC = 9,5 milliards d'euros + pollution des eaux = 54 Milliards + Diesel = 100 milliards sur la Santé + malbouffe = ?), mais dans un environnement économique redynamisé et créateur de croissance et d'emplois!

Dans le nord, le lin à aussi son rôle à jouer, en tant que matière première du textile et de produits synthétiques, tout comme les huiles moteurs végétales, à l'inverse le maïs est à bannir absolument.

Secteurs à l'export
Secteurs à l'export
Et d'une manière générale, la chimie verte va se substituer à la pétrochimie, le secteur des cosmétiques s'orientant à la demande de ses clients, vers des produits de plus en plus naturels.

La politique de ces 50 dernières années à été d'ouvrir en grand les frontières à une immigration incitée à faire des bébés (26% de la population) grâce à de généreuses allocations... Le résultat aujourd'hui, est un chômage de masse chez les jeunes des cités, un déficit de la balance extérieur avec toujours plus de produits importés, un déficit en personnels de toutes les institutions régaliennes du pays, plus une crise du logement avec des prix XXL, en parallèle d'une disparition des terres agricoles, de là, la volonté d'augmenter à tout prix la productivité des agriculteurs, pour pouvoir ainsi libérer toujours plus de foncier à construire, tout en faisant venir toujours plus de monde (aujourd'hui on dit réfugiés) pour que crédits à la consommation et immobiliers, biberons et BTP, ne s'arrêtent jamais!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Write your opinion!