Méli-mélo d'opinions, vraiment très géo-politiquement incorrectes, cartes, graphismes, et vidéos... You can to translate in English... Welcome!

samedi 4 février 2017

Angela, femme fidèle ou pas?

Camp de vacances Peilloniste

Je précise que je n'ai aucun goût pour Rosa Luxemburg, et aucune envie de finir comme elle. Il est donc inutile de me faire assassiner après la lecture de ce post, car en fait, il est juste déjà publié, et  donc, c'est trop tard, toute la planète peut le lire aussi, et puis tout est déjà sur Wikipédia, sauf la conclusion...

La chose qui m'a le plus choqué pendant la primaire de gauche, C'est Vincent Peillon, qui en répondant aux questions des journalistes après le débat numéro je sais plus, c'est lâché en affirmant sans que personne ne lui demande, la finalité internationaliste que l'outil "union européenne" devait permettre d'atteindre...

Alors j'ai regardé d'où venait nôtre extrême gauchiste vivant en Suisse... Et je n'ai été ni surpris ni déçu!

Merkeloïse
Avant de parler de Mme Merkel, je vais juste mettre en avant quelques similitudes familiales, et ce n'est pas du tout pour que les intéressés se fassent lyncher en place public à cause de leurs origines, dont ils savent d'ailleurs très bien se servir pour se victimiser quand ils l'estiment nécessaire (sauf Merkel, très discrète sur la question). Non! Je n'aime pas du tout les lynchages, d'ailleurs, avec la lapidation, je trouve que la chose a des relents d'Orient, et je n'aime pas l'Orient non plus... Par contre, j'aime bien la vérité, et les parcours familiaux des uns et des autres permettent de comprendre leur idéologie sous-jacente, mais dominante, tout en étant soigneusement dissimulée chez certaine!

C'est du Wikipédia, donc évitez de me traiter de nazi, ça m'évitera de porter plainte pour diffamation...

"Vincent Benoît Camille Peillon est le fils de Gilles Peillon (1928-2007), banquier et communiste, qui fut directeur général de la première banque soviétique hors d'URSS, la Banque Commerciale pour l'Europe du Nord – Eurobank, puis de la banque franco-algérienne Union méditerranéenne de banque4. Du côté maternel, il est issu d'une famille juive alsacienne : sa mère, Françoise Blum, née en 1930, fut directrice de recherche à l'INSERM.

Il est père de quatre enfants : deux filles nées de son premier mariage avec la philosophe Brigitte Sitbon, dont l'aînée Salomé est chargée de mission à l'Institut français d'Israël à partir de février 2013 dans le cadre d'un volontariat International, et deux fils nés de son union en secondes noces avec la journaliste Nathalie Bensahel, rédactrice en chef adjointe au service « Notre Époque » du Nouvel Observateur."



Au tour maintenant, de mes deux "potos" préférés, le fonctionnaire supranational Pierre Moscovici, et le milliardaire sino-admiratif, Alain Minc...

Mosco take the monney
Le premier "... naît au sein d'une famille juive d'intellectuels de gauche. Son père est le psychologue social Serge Moscovici (1925-2014) qui, adolescent pendant la Seconde Guerre mondiale, milita au Parti communiste roumain avant de fuir son pays en 1947 pour se réfugier en France. Il participa également à la fondation du mouvement des Verts. Sa mère, d'origine polonaise, est la psychanalyste Marie Bromberg. Proche du Parti communiste français elle signa le manifeste des 121."

Minc se lâche!
Au second maintenant, qui en fait a presque la même histoire, en beaucoup plus brillant toutefois au niveau des études, quel dommage d'ailleurs, que l'intelligence soit toujours étouffée par les religions et les idéologies, véritables corruptions mentales, et gangrènes de ce monde ...  Alain Minc "...est fils de Joseph (1908-2011) et Lisa, née Bogacz. Son père, prothésiste-dentaire de formation, né au sein de la communauté juive de Brest-Litovsk, adhère au Parti communiste polonais, alors formation politique clandestine et choisit l'exil en France, du côté de Bordeaux, pour passer son diplôme de dentiste. Rattrapé par la guerre, menacé d'être déporté, il combat pendant l'occupation au sein des FTP-MOI. En 1947, Joseph, devenu dentiste diplômé d'Etat, et son épouse Lisa, tous deux naturalisés français, s'installent rue Chapon.
Alain Minc est ingénieur diplômé de l'École nationale supérieure des mines de Paris (promo 1968), diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (promo 1971), puis de l'École nationale d'administration (promo 1975), d'où il sort major de la promotion Léon Blum (ça s'invente pas), voie d'administration économique...


Comprenez maintenant pourquoi je suis pour le droit du sang (sans aucunes arrière-pensées suprémacistes), et totalement contre le droit du sol!


Baby Merkel
Et pour ceux qui ne pigent toujours pas, finissons nôtre cousinade par Frau Merkel, où vous comprendrez encore, que le plombier polonais détaché nous envahit depuis fort longtemps déjà, et si vous avez les neurones bien huilés, vous allez comprendre du même coup,  tout le pourquoi du comment de l'hydre bureaucratique, et de l'idéologie totalitaire, qui anime ces salariés de nos impôts que sont les fonctionnaires supranationaux ( à mon avis, sélectionnés aussi sur dossier familial pour les postes clés) de l'ogresse baptisée "Union Européenne".

 "Angela Merkel est la fille de Horst Kasner, né Kazmierczak le à Berlin-Pankow, et mort le à Templin. Son père Ludwig était d'origine polonaise, et a germanisé son nom et celui de son fils Kazmierczak, en Kasner, en 1930. Sa mère, Herlind Jentzsch, née le à Elbing dans une famille juive polonaise, et était professeur de latin et d'anglais.


souvenirs, souvenirs...
À l'automne 1954, la famille quitte Hambourg pour la République démocratique allemande (RDA). La frontière interallemande n'était pas encore complètement verrouillée mais un tel mouvement était peu courant : pour les seuls cinq premiers mois de l'année 1954, 180 000 personnes avaient quitté la RDA, puis, entre 1949 et la construction du mur en 1961, ce chiffre atteindra 2,5 millions. 

La religion étant considérée comme le « premier ennemi » de l'État socialiste, et du fait de la profession d'Horst Kasner, la famille est d'abord étroitement surveillée. Cependant, devenu proche du régime, il est surnommé « Kasner le Rouge » et jouit de certains privilèges, dont une voiture de fonction et une ligne téléphonique. Le père est ainsi autorisé à se rendre plusieurs fois en Allemagne de l'Ouest et en ramène des livres interdits en RDA. Chose atypique, la jeune Angela porte des jeans importés, chose rare en Allemagne de l'Est et regarde dès sa jeunesse des émissions politiques captées de l'Ouest."

Pope Merkel
Officiellement, " ...elle risqua d'être refusée à l'université pour avoir lu un poème contestataire de Christian Morgenstern (6 mai 1871 à Munich - à Meran), écrivain et poète allemand. dont certains textes furent interdits par les nazi, et considéré comme « bourgeois » par le régime soviétique, en lieu et place d'effectuer un exposé à la gloire du Vietcong comme prévu, puis d'avoir chanté avec ses camarades L'Internationale en anglais ; cet incident la convainquit de garder ensuite ses opinions pour elle durant ses études. 

Angela Kasner souhaite au départ devenir professeur en langue russe et en physique, mais cela lui est impossible en RDA en raison de son appartenance religieuse. Au terme de sa scolarité, elle choisit de suivre des études de physique à l'université Karl-Marx  (ça ne s'invente toujours pas) de Leipzig.

 Comme la plupart des élèves de la RDA, Angela Merkel participe à la Jeunesse libre allemande (Freie Deutsche Jugend*). Elle déclarera en 2010 qu'elle y a adhéré car la FDJ offrait la possibilité de s'investir dans des activités de loisirs pour la jeunesse. Par la suite, elle devient secrétaire du département pour l'agitation et la propagande à l'Académie des sciences. Angela Merkel ne collabore au mouvement Demokratischer Aufbruch que fin décembre 1989. Auparavant, elle n'appartenait à aucun des mouvements d'opposition, même si, en 1978, elle avait refusé une offre pour travailler au ministère de la Sécurité d'État (la Stasi). Dans son dossier de la Stasi, police politique de la RDA, sont mentionnées ses positions contre la RDA et le communisme (« diversions politico-idéologiques »), et son appui au syndicat polonais Solidarność. Son biographe, Gerd Langguth, indique que beaucoup de ses amis et de ses connaissances des années 1970 et 1980 ont montré leur irritation lorsqu'elle a finalement rejoint la CDU, alors que certains d'entre eux s'attendaient à voir en elle des conceptions plus proches de celles des Verts. En décembre 1989, cependant, la question de l'orientation politique future de Demokratischer Aufbruch n'est nullement tranchée. Angela Merkel travaille au siège, à Berlin-Est, où elle élabore les tracts et a une fonction proche de celle d'attachée de presse."

Le pas de pot grec!
Ok! N'en jetez plus! Donc, petite bourgeoise du régime grâce à son père "Kasner le rouge", elle déteste ouvertement ce même régime sans être sanctionnée ni inquiétée...

Qu'est-ce que j'aime pas être pris pour un con!

Moi, j'aurais été responsable de la Stasi, j'aurais vu en elle la plus merveilleuse des taupes, car pouvant circuler librement entre l'Est et l'Ouest, c'est peut être la raison pour laquelle, d'un seul coup d'un seul, elle s'est intéressée à la politique tout en bénéficiant de l'aide d'autres taupes pour lui promouvoir une fulgurante ascension...

La seule chose qui n'était pas prévue, en fait, c'était la chute du mur!

Alors à ce niveau de lecture, je rappelle que le pogrom n'est toujours pas le but de l'émission, et que personne n'a le droit de priver Donald, d'une part de son électorat en vue de sa réélection de 2020...

En fait, y a des juifs partout de partout, qui ont des opinions différentes sur tout... Ben merde alors, c'est tout comme chez nous! (bon, le fait est que j'ai du mal avec la fange internationaliste)

Méga Bombasse!
Passons maintenant au CV de la super-héroïne Rosa, qui est très certainement la Wonder Woman (le film sort en 2017)  de notre groupe de lascars mondialistes.

"Rosa Luxemburg (nom parfois retranscrit en français Rosa Luxembourg) est une militante socialiste et théoricienne marxiste, née à Zamość (Empire russe, actuelle Pologne) le (ou 1870).
Elle est le cinquième enfant d'une famille juive aisée vivant dans la partie orientale de l'actuelle Pologne.

Née sujette polonaise de l'Empire russe, elle prend la nationalité allemande afin de poursuivre en Allemagne son militantisme socialiste. Figure de l'aile gauche de l'Internationale ouvrière, révolutionnaire et partisane de l'internationalisme, elle s'oppose à la Première Guerre mondiale, ce qui lui vaut d'être exclue du SPD

Elle cofonde la Ligue spartakiste, puis le Parti communiste d'Allemagne. Deux semaines après la fondation du Parti communiste, elle meurt assassinée à Berlin le pendant la révolution allemande, lors de la répression de la révolte spartakiste.

Ses idées ont inspiré des tendances de la gauche communiste et donné naissance, a posteriori, au courant intellectuel connu sous le nom de luxemburgisme."


NON...
Avant d'aller plus loin, la première des choses à savoir et surtout à comprendre, c'est que le luxembourgisme, nie le droit des peuples à disposer d'eux mêmes! Ben oui, ça fait trop nationaliste comme idée...

En fait l'idée c'est, la gauche nous expliquant que la démocratie peut être une chose terrible, quand les peuples ne votent pas comme il faut...

A partir de là, même avec un référendum, ils posent leurs culs sur nos tronches, et nous, juste on se la boucle grave tellement ça sent mauvais! Mais rassurez-vous, ils se portent garant pour nous et en nos noms, de nôtre liberté ( c'est sûr que ça rassure).

... C'est NON!
Ce pourquoi, sa gracieuse majesté ne peut pas s'envoyer en l'air avec Donald, tant que le juge du tribunal des soviets européens n'a pas prononcé le divorce! Car c'est totalement interdit, immoral, en revanche t'as le droit de payer ta femme à rien foutre si t'es député candidat mondialiste... (je dérive)

Y' a pas, leur cadre juridique international, c'est quand même bien ficelé, faut dire que ce sont eux qui écrivent leurs propres lois, ça a un petit coté incontestablement pratique...

 "En 1921, le régime bolchevique donne le nom de Luxemburg à la ville géorgienne de Katharienenfeld (aujourd'hui Bolnissi). Dans les années qui suivent, cependant, l'Internationale communiste dénonce le « luxemburgisme » : ce terme est alors utilisé, dans le vocabulaire du Komintern, pour englober les communistes opposés à la « bolchevisation », soit au contrôle plus strict de leurs organisations par l'IC. Dans les années 1930, Rosa Luxemburg elle-même est dénoncée par Staline pour sa critique de la révolution bolchevique ; elle est dès lors exclue des grandes figures du marxisme reconnues par l'Internationale communiste. Staline dénonce notamment de prétendues parentés idéologiques entre le « luxemburgisme », le trotskisme et le menchevisme.
 
Nicht Free Land!
Rosa Luxemburg est par la suite réévaluée comme une figure majeure de l'histoire du socialisme, de la théorie marxiste et du mouvement communiste, mais ses idées et son image sont instrumentalisées par des camps politiques opposés. Sa mémoire est ainsi récupérée par les régimes du bloc de l'Est — sa tombe et celle de Karl Liebknecht deviennent ainsi en République démocratique allemande le lieu d'une cérémonie d'hommage annuelle — sans que sa pensée politique y soit un objet d'études approfondies. Le régime est-allemand rend hommage à Rosa Luxemburg en tant que « martyre » de la révolution, jusqu'à lui vouer une forme de « culte » mais, paradoxalement, sans prendre en considération son apport politique ni le détail de ses idées. Durant la guerre froide, Rosa Luxemburg se trouve ainsi honorée par les mêmes dirigeants communistes qui avaient précédemment interdit ses écrits. Une place du quartier de Berlin-Mitte, alors situé dans la zone soviétique (puis à Berlin-Est), est baptisée en 1947 en son honneur Luxemburgplatz, avant de prendre en 1969 le nom de Rosa-Luxemburg-Platz qu'elle conserve après la chute du mur et la réunification allemande.
 .
PS Evolution!
À l'opposé, et surtout à partir des années 1960, l'héritage politique de Rosa Luxemburg continue d'être revendiqué en parallèle par des communistes anti-staliniens, et par toute une série de courants « gauchistes », trotskistes ou libéraux. Les uns font de Rosa Luxemburg une « citoyenne du monde », voire une « libertaire », tandis que les autres voient en elle l'apôtre de la République des conseils contre le centralisme des bolcheviks, alors même qu'elle n'a jamais théorisé la fonction et le pouvoir que pourraient prendre les conseils ouvriers dans une société socialiste. Au XXIe siècle, différents courants de pensée de gauche, ou féministes, continuent de se référer, dans diverses mesures, à Rosa Luxemburg."

ONG subventionnée
 Le cours d'histoire est terminé pour aujourd'hui, si vous êtes couillons traqueurs de "bilderbergériens", tient, ça sonne juif comme nom (ça doit être fait exprès), ben en fait vous êtes juste couillons, parce que vous fantasmez sur des fantômes, qui vous occupent à plein temps pendant que les "luxemburgers" (parce que c'est des morfales), s'emploient à amener le monde vers leur utopique et meurtrière folie idéologique...

A savoir, l'harmonie mondiale pratiquée à grands coups de mariages forcés à l'insu du plein gré des peuples!

Grécophobie!

D'où ma question, dans leur logique internationaliste, Merkel et ses amis ont-ils volontairement démultipliés la dette grecque pour écrouler la défense de ce pays frontalier de la Turquie, permettant ainsi à tous les peuples de la route de la soie de traverser le Bosphore?

Monney Zoll
D'ailleurs, Angela préfère donner de l'argent aux turques plutôt qu'aux grecs, il faut dire que l'Allemagne est une vieille amie commerciale et militaire de ce pays de 80 millions d'habitants, frontalier de encore 80 millions d'habitants avec l'Iran, à coté, 10 millions de grecs ça pèsent pas lourd...

Même chose pour expliquer la longévité de Bachar, fabricant XXL de migrants, où encore la guerre en Libye et le lynchage de Kadhafi?