vendredi 2 décembre 2016

Dette abyssale de la SNCF, la faute aux politiques ! (par Bruno Lalouette)

"La SNCF a vu sa masse salariale fortement augmenter ces dix dernières années alors même que ses effectifs baissaient de 14%. C'est ce que révèle un rapport confidentiel présenté en conseil d'administration fin septembre. Le document a été cité lundi par une lettre spécialisée, «MobiliCités». Ainsi les effectifs de l'entreprise sont passés de 178.260 personnes à 152.968 entre 2003 et 2013. Mais entre-temps, «la masse salariale a augmenté de 1,289 milliard d'euros». Lundi soir, la SNCF n'avait pas réagi aux sollicitations de l'AFP.

Parmi les raisons avancées de cette augmentation, estime «MobiliCités», le recours à des promotions individuelles, une augmentation de 32% en moyenne des remboursements de frais par agent et un taux d'encadrement passé de 1 pour 6,8 agents en 2003 à 1 pour 4,2 agents dix ans plus tard.

La récente réforme des retraites des cheminots, en repoussant l'âge de départ, a aussi provoqué le gonflement mécanique de la masse salariale. Du coup, «la rémunération moyenne du personnel de l'EPIC (Etablissement public industriel et commercial) SNCF augmente de 3,87% par an alors que l'inflation n'a progressé en France que de 1,56% entre 2003 et 2013»"


Le Parisien, 20 octobre 2014.

http://www.leparisien.fr/economie/sncf-un-rapport-interne-pointe-la-hausse-de-la-masse-salariale

Les cheminots sont loin d'être parfaits, surtout quand ils sont cgtistes, mais ce sont des gens qui travaillent et qui ont bon dos...

Par contre, j'aimerais comprendre l'employabilité, la rentabilité, la profitabilité des cadres, quand leur nombre dans l'entreprise dépasse les 50% de l'effectif ?

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/2000-rames-trop-larges-commandees-par-la-sncf_1545025.html

Pourtant, la SNCF, qui est le plus grand propriétaire foncier de France, a d'énormes atouts, pour peu que les politiques arrêtent de recaser leurs petits copains, et en prime, arrête le grand n'importe des lignes TGV pas rentables, toujours pour faire plaisir aux copains...

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/02/12/20005-20130212ARTFIG00405-tgv-est-le-risque-de-construction-de-gares-fantomes.php

La SNCF c'est aussi de belles vieilles gares avec de grandes verrières qui pourraient être photovoltaïques, et fournir une bonne partie de l'électricité consommée par l'entreprise.



Les gares pourraient être des centres commerciaux et administratifs, facilitant la vie des concitoyens travailleurs consommateurs, et les bureaux neufs ne devraient plus se construire qu'au pieds des gares...


Turin-Porta-Susa, la-ville-entre-en-gare

Rappelons quand même, qu'ils ont encore choisi de faire une ligne TGV à 25 milliards à travers les Alpes pour le Lyon/Turin, en lieu et place de trains pendulaires...

Trains pendulaires qui devraient relier toutes les capitales de nos provinces à la vitesse de 250 km/h, transportant deux fois plus de passagers en roulant deux fois plus vite, ils permettraient le non remplacement d'un cheminot sur deux pour l'activité voyageurs grandes lignes.

Trains pendulaires refusés en son temps sur le Paris/Toulouse, par M. Raffarin 1er ministre, car soi-disant trop cher, le même à dit oui au TGV Paris/bordeaux/Toulouse, 9,5 milliards d'euros pour 3h10 de voyage.

Toulouse étant à 667 km de Paris en passant par la route, un pendulaire roulant 220 et 250 km/h mettrait 3h pour parcourir environ 700 km avec plusieurs arrêts... Pour 1,8 milliards d'euros, Alsthom va construire neuf rames pour le parcours New-York/Washington, qui vont accueillir un tiers de voyageurs en plus ! ce qui nous met la rame à 200 millions, donc, 9,5 milliards = allez, 47 rames, sauf qu'il y aurait une remise sur le prix pour volume commandé... Et chose magnifique, vous sauvez les emplois d'Alstom France, en prime !



Mais, c'est toute la France qu'il faut desservir par ce mode de transport rapide, qui en améliorant la mobilité professionnelle va créer des emplois sur tout le territoire en mettant à environ 1/2 h de trajet, toutes les préfectures voisines entre elles, et bien-sûr, cela bénéficiera aussi à l'activité touristique, combien  de séjours/nuitées non effectués le temps d'un week-end, pour raisons de temps de transports trop long ?

Evidemment, des voyageurs en plus, c'est bon pour la rentabilité de la SNCF et l'effacement progressif de la dette...

ET si le élus veulent vraiment faire des lignes TGV, alors qu'ils relient l'Atlantique à la Baltique en passant par Paris et Berlin...

Et, là ils auront créé une ligne mythique où des gens du monde entier prendrons l'avion pour pouvoir ensuite prendre le train...