vendredi 9 décembre 2016

Cash investigation - Sanofi, Pages Jaunes, Bain capital... Les entreprises assassines !



Tout d'abord, avec Sanofi, Elise Lucet et son équipe nous ont fait une belle crise de schizophrénie...

 Je m'explique, quand on fabrique des médicaments qui tuent ou qui détruisent chez Sanofi (voir les docteurs tueurs 2), il n'y a pas de méchants cadres et de gentils chercheurs, à part les femmes de ménages et les cuisiniers, tous les employés, absolument tous, sont complices!

 Donc, j'ai beaucoup de mal à plaindre des gens qui plantent des électrodes sur des chiens, pour ensuite vendre des médicaments tueurs pour soigner des maladies qui n'existent pas!

C'est là où les gens devraient comprendre que l'être humain est bon ou mauvais, peut importe son statut et son niveau de richesse!

Quoi qu'il en soit, l'entreprise Sanofi devrait être poursuivie, ses dirigeants, ses chercheurs et ses docteurs promoteurs aussi, les victimes et la sécurité sociale devraient être indemnisés au minimum sur la base du double de l'argent gagné par l'entreprise pour le médicament spécifié dans le reportage!

D'ailleurs je me demande bien encore une fois, si François Fillon invite à sa table ces gens qui ont réussi ?

Idem pour l'entreprise "Pages Jaunes"!

Il devrait y avoir un bonus/malus pour les entreprises, qui évoluerait en fonctions des coûts qu'elles génèrent pour la sécu, calculer sur la base des courbes moyennes d'arrêts maladies, de dépressions, d'accidents, etc, afin de responsabiliser les dirigeants comme les automobilistes avec leurs voitures...

De même qu'une entreprise qui licencie en faisant des bénéfices, devrait indemniser les personnels en prélevant sur la totalité des bénéfices, ainsi que sur les bonus des dirigeants, un pourcentage égal au pourcentage de licenciés par rapport au total de l'effectif!

Très intéressante est la réaction de Macron, car très révélatrice de sa façon de penser, son premier réflexe est l'adaptabilité de l'entreprise à encaisser les aides de l'état face à un monde en concurrence, le résultat est faux car le raisonnement est faux!

Nul besoin de crédit impôt recherche ou autre subvention, de vrais médicaments  remboursés par la sécu, devrait être produit à 100% en France par le service de santé des armées... Point barre, et Sanofi va voir ailleurs si j'y suis!

Mais ce n'est pas une raison pour faire le procès du capitalisme, il y a les Thénardier du système, les administrateurs énarques ou pas, misérables exploitant du genre humain, et puis de vrais entrepreneurs responsables... Et pour que ces entrepreneurs restent, il faudrait déjà supprimer la fiscalité confiscatoire, source d'un important exil patrimonial!