mardi 29 avril 2014

Paris & Pub, Musée Jacquemart-André ...

Ski, Pub & Sun ... Vars domaine de la Forêt Blanche !




Vincent Gagnier VS Karl Fostvedt / semi finals Vars Tournament
La Forêt Blanche est un regroupement de deux stations de sports d'hiver se situant en France dans le département des Hautes-Alpes, classé « Grand domaine » et « Nouvelle glisse ».

Les deux stations membres de la Forêt Blanche sont :
  • Vars gérée par la SEM-SEDEV
  • Risoul gérée par SERMONT.

La Forêt Blanche bénéficie d'un très bon ensoleillement, avec une moyenne de 300 jours de soleil par an.
C'est le douzième domaine skiable en France pour le nombre de pistes, 13e en nombre de kilomètres de pistes.
83 % des pistes au-dessus de 2 000 m, la plupart orientées nord, un climat froid et sec et un entretien efficace, concourent à garantir une couverture enneigée de première classe.

Le réseau de neige de culture couvre 180 ha soit plus de 1/4 du domaine skiable.

Le côté Risoul est plus boisé, tandis que celui de Vars présente plus de champs de neige sans arbres.

Le centre de Risoul est réservé aux piétons depuis cette saison 2010, suite à la construction d'un parking aérien métallique démontable de 4 560 m2 de surface, avec 637 places dont 430 places couvertes .

dimanche 27 avril 2014

La serre au Palmier ...

 La serre aux palmiers du parc du château de Schönbrunn abrite de nombreuses plantes méditerranéennes, tropicales et subtropicales.

 La serre aux palmiers a été commandée par l'empereur François Joseph en 1882. L'architecte Franz Segenschmid avait fort à faire : Longue de 111 mètres, sur un terrain de 2 500 mètres carrés et avec plus de 4 900 mètres carrés de verrières, c'est la plus grande serre aux palmiers d'Europe.


  Près de 45 000 plaques de verre ont été utilisées.
La serre aux palmiers est divisée en trois pavillons, représentant chacun une zone climatique, reliés entre eux par des tunnels. Le plus grand des pavillons présente des plantes du bassin méditerranéen, des Canaries, d'Afrique du Sud, d'Amérique et d'Australie. L'espace le plus au nord abrite des plantes issues de Chine, du Japon, de l'Himalaya et de Nouvelle-Zélande.

  Dans le troisième pavillon, des plantes tropicales et subtropicales s'épanouissent. La serre aux palmiers abrite notamment un palmier de 23 mètres de haut. Au printemps et en été, on peut également y admirer le plus grand nénuphar du monde (avec des feuilles d'un diamètre pouvant atteindre 1,20 mètre). À l'intérieur, les températures sont comprises entre huit et dix-sept degrés.


La serre aux palmiers est fermée durant la semaine d'avril à novembre 2014 pour cause de travaux de réaménagement. Elle est cependant ouverte le week end et les jours fériés.



Ski & parapente, quand le câble devient slide ...

vendredi 25 avril 2014

www.skipass.com : Des Pyrénéens essayent de construire le plus gros snowpark au monde !

www.zapiks.fr, the-big-picture-zero-one-zer-2, vidéo

Les éléphants de Daloa, DOCUMENTAIRE, France2, 04 mai 2014 à 16h25 .


Vous avez un nouveau message de ... SEA SHEPHERD

jeudi 10 avril 2014

Pom Pom Pom, voici Pâris qui tranche pour mieux croquer un joli fruit totalement défendu, car déjà marié ... Plus tard, le Serpent s'en inspirera ...

Le jugement de Pâris


Jacques-Clément Wagrez (1846-1908) French

Le premier récit du jugement de Pâris se trouve dans les Chants cypriens, une épopée perdue du Cycle troyen dont les évènements prennent place avant ceux de l’Iliade.

Aux noces de Pélée et de Thétis sur l'Olympe, tous les dieux sont invités excepté Éris, déesse de la Discorde.

Pour se venger, elle leur jette une pomme d'or avec la mention : « Pour la plus belle », c'est la « pomme de discorde ».

Trois déesses revendiquent alors le fruit, Héra, Athéna et Aphrodite. Afin de mettre un terme à la dispute, Zeus ordonne à Hermès d'emmener les déesses sur le mont Ida, à charge pour Pâris de désigner la gagnante.

Le jeune homme accorde finalement le prix à Aphrodite (déesse de l'amour), qui lui a promis l'amour d'Hélène.

Ce premier récit, dont seul un résumé nous est parvenu grâce à la Chrestomathie de Proclos, ne précise pas si Athéna et Héra offrent elles aussi quelque chose au jeune homme.

Des ouvrages plus tardifs, dont la Bibliothèque d'Apollodore, font toutefois état de telles promesses (Athéna offre la victoire à la guerre et Héra, la souveraineté sur tous les hommes). Il ne précise pas non plus si l'épisode se passe avant ou après sa reconnaissance par Priam.

Le fait que Pâris soit occupé à garder les troupeaux quand arrivent Hermès et les déesses n'est pas une indication, puisque l’Iliade présente Énée gardant lui aussi les moutons sur le mont Ida.

Homère ne fait allusion au jugement de Pâris que de manière indirecte:

 « …Héra et la Vierge aux yeux pers.
 Ceux-là gardaient toute leur haine à la sainte Ilion, À Priam et aux siens, depuis que Pâris aveuglé Leur avait fait injure, en osant, dans sa bergerie, Opter pour celle qui lui offrit l'amère luxure. »

 Les deux derniers vers sont athétisés (refusés comme inauthentiques) par Aristarque de Samothrace, au motif qu'Homère parlerait bien davantage du Jugement si il connaissait l'histoire.

Enrique Simonet - El Juicio de Paris - 1904

Qui contrôle le passé, contrôle le futur, qui contrôle le présent, contrôle le passé ...