Méli-mélo d'opinions géo-politiquement incorrectes, caricatures et vidéos, in french and english!

samedi 13 novembre 2010

1er janvier 1944, rencontre du 2ème type!

De gauche à droite sur la photo, Hergé et Jacobs.


 Aujourd'hui, je m'en vais vous conter une histoire belge, celle de deux amis soudés comme les doigts d'une même main, main armée d'un crayon à dessin.

Normalement, après "Tintin en Amérique, nous devrions être en  1934 avec les cigares du pharaon si je suivais une chronologie rigoureuse.Oui mais voila, j'ai l'esprit plus vagabond que moribond, et tel Valérian je me promène dans les couloirs du temps (roaaa, c'est "bô", c'est de "môa").

C'est donc le 1er janvier 1944 qu'Edgar Pierre Jacobs devint collaborateur coloriste et décoriste d'Hergé.
Déjà l'artiste s'était exprimé en 1943 dans l'hebdomadaire "Bravo" où il avait imaginé une suite à Flash Gordon victime de la censure allemande. De là est né le fameux "Rayon U", qui n'était que l'anti-chambre des aventures de Blake et Mortimer, où Lord Calder deviendra Blake, le professeur Marduk, Mortimer, et Dagon, Orlik.



 En 1946 l'éditeur Raymond Leblanc décide de lancer le journal de Tintin, Jacobs y propose "le secret de l'Espadon. En cette fin de guerre récente, là où il y a peu, les japonais capitulaient sous l'arme atomique, "le péril jaune" terme qui paradoxalement fut inventé par l'empereur allemand  le Kaiser Guillaume, était encore très présent dans les esprits. Le succès de cette bd franco-belge (la fameuse école) d'anticipation est immédiat auprès des jeunes et ne se démentira pas pour le restant de l'oeuvre à accomplir. Il faut dire que notre dessinateur en plus d'avoir un talent artistique certain avait une imagination débordante et un esprit visionnaire, l'armée américaine reprenant même son idée d'avion sous-marin!


La collaboration entre les deux grands fût fructueuse, et les clins d'oeil "Bdessinés" où l'on peut voir Jacobs et son noeud papillon furent nombreux! De tous ses albums, mon préféré reste "S.O.S Météores", celui certainement dont l'anticipation passée est devenue présente réalité. Car que cela soit le dérèglement climatique, la mise en cause du projet américain "Haarp" pour la tempête de 1999 sur les cotes françaises, ou les trois mètres de neige, que le gouvernement chinois a fait tomber sur Pékin l'année dernière, la fiction est bien atteinte par des évènements qui la et nous dépassent! Et pourtant, l'artiste vers la fin de sa vie était persuadé de ne plus faire que de la science-fiction pour grand-papa! Comme quoi, même les génies peuvent avoir tort!



Projet de Faust, personnage crée pour un opéra, 1922, déjà une pensée pour Orlik?

Car c'était un homme aux multiples talents, dessin, peinture, sculpture, opéra... Heureusement M. Jacobs que vous choisîtes la bande-dessinée pour vous exprimer, ce monde en fut avancé!

Voila à quelques jours de la parution du nouvel et dernier album de la malédiction des trente deniers, mon petit hommage à E.P.JACOBS, reconnaissez que je n'aurais pas pu attendre les dix années de production Hergé pour en parler...

Les sources et les images de cette page sont essentiellement fournie par la para-bd "Le monde de Edgar.P.Jacobs  de claude Le Gallo, aux éditions Du Lombard, 1984.